/td> "PAUL ELUARD" ETAI-IL LESBIEN ? PAR GERARD VERROUST



accueil

Tout et Rien sur Sappho de Lesbos

bibliothèque lesbienne par auteurs

musée lesbien

sexualité et saphisme. Ici dessin d'Ange et Damnation

page suivante

 

Voici un texte de Gérard Verroust de l'université de Paris VIII :

"Éluard était-il lesbien ?

Mais comment peut-on être lesbien ?"

 

"La publication en 1984 des lettres que toute sa vie Paul luard envoya Gala, et qu'elle garda soigneusement fut une rvlation. La correspondance amoureuse de celui qui fut peut-tre le plus grand pote de l'amour de tous les temps, de celui dont toute la vie fut amour, de celui qui EST amour tait certes importante. Un luard diffrent de celui de l'hagiographie puritaine l'usage des coles apparaissait, bien sr, mais aussi une personnalit tonnament originale ayant intgr dans sa sensibilit profonde les plus hautes valeurs des rvolutionnaires de l'amour.

En fait nous apparat en luard une figure typique de ce qu'on appelle un lesbien.

Le terme franais de lesbien semble tre apparu en 1978 dans le titre d'un roman de Franois Coupry. Il tait en usage sous sa forme anglaise (he-lesbian) au dbut des annes 70 dans le milieu des psychothrapeutes et sexologues californiens ainsi que chez les fministes amricaines du Women's Lib' et y caractrisait compltement un profil sexuel et affectif masculin bien prcis. La traduction de he-lesbian en << lesbien >> parat naturelle. Les auteurs britanniques emploient le terme d'"Anti-sexist man" qui recouvre un ensemble de profils plus tendu.

Le profil lesbien comporte tout un ensemble de traits caractristiques toujours associs et interdpendants:
-- Image de la femme vcue comme complice, gale et active, fminisme,
-- Antijalousie, gnrosit naturelle et altruisme,
-- Pratiques amoureuses lesbiennes (complicit amoureuse totale, recherche et ralisation des dsirs de l'autre et de son plaisir, don rciproque et double dcouverte, amour-communication/change),
-- Amiti amoureuse qui ne dissocie pas la communication culturelle et affective de la tendresse physique: donc rejet du dualisme judo- chrtien,
-- Attirance d'abord pour la personnalit et donc vcu sensuel d'anatomies non dissocies de toute la personne et non systmatiquement conformes aux canons officiels,
-- Et donc comme chez nombre de fministes, rejet frquent des accessoires << fminins >> associs au modle machiste de la femme qu'on consomme dans un emballage de luxe ritualis,
-- Tendresse et grande sensibilit physique et morale souvent fragilisante,
-- Refus des valeurs et attitudes de rivalit/domination,
-- Et culture de l'amiti totale, gnreuse.

Il s'agit en fait de l'existence intgre dans un individu de sexe masculin et htrosexuel d'un ensemble de valeurs fminines qui le conduisent avoir aux femmes, bien qu'homme, une relation analogue celle des lesbiennes.

Attention, ne pas confondre avec le transexualisme soit gntique (gnotypes minoritaires), soit psychologique (identification d'un homme biolo-gique au modle fminin traditionnel). Si la bisexualit est souvent associe, elle constitue un trait indpendant et peut tre pas plus frquent que chez la plupart des individus (bisexualit intriorise, refoule ou assume). Lorsqu'un homme ne trouve son plaisir qu'en faisant aimer sa femme ou sa compagne par un autre homme, on parle alors de candaulisme, la mythologie attribuant cet usage au roi Candaule.

On dfinit habituellement les caractristiques machistes inscrites dans la personnalit, la conscience et la sensibilit sexuelle par un ensemble de valeurs intriorises :
1 - Les hommes et les femmes sont fondamentalement diffrents en tout (diffrentialisme),
2 - Il est avilissant pour un homme d'effectuer des tches juges << fminines >>,
3 - L'homme ne doit pas tre sensible ni vulnrable,
4 - L'homme doit rivaliser avec les autres afin de tenter de les dominer,
5 - La rudesse, la brutalit sont des valeurs nobles,
6 - La mission de l'homme est de gagner la vie de sa famille, de la nourrir,
7 - La compagnie des hommes est seule valable, la compagnie des femmes ne peut tre que sexuelle,
8 - La sexualit est pouvoir et plaisir : domination des femmes et rivalit avec les autres hommes,
9 - L'homme doit savoir tuer ou risquer d'tre tu sous peine de lchet.

Le profil lesbien se dfinit ainsi en totale opposition aux valeurs machistes. Bien plus qu'une simple particularit sexuelle, il apparait comme celui des grands rvolutionnaires de l'amour. Il s'agit en fait, purement et simplement et la suite de circonstances qu'il est intressant d'analyser, de l'intriorisation chez certains hommes des valeurs amoureuses de la rvolution affective et sexuelle.

L'exemple classique qu'on en donne est celui de Charles Fourier et son apologie des << saphiens et saphiennes >>. Remarquons que lorsqu'on tudie attentivement la vie de Charles Fourier souvent qualifi de rvolutionnaire romantique, on dcouvre avec tonnement que, contrairement une ide reue, Fourier est un homme du XVIIIme sicle, un homme des Lumires mais aussi un rvolutionnaire qui avait dpass le simple libertinage et pos dans l'absolu le problme des formes de vie amoureuse sociale propres assurer l'panouissement amoureux de tous les humains dans leur diversit. Il faut toujours distinguer la pense de Fourier des interprtations donnes par les fouriristes du sicle dernier.

Ce qui est extraordinaire c'est que les ides de Fourier dans ce domaine ont influenc tant Marx qu'Engels, William Morris, alors qu'elles n'apparaissaient qu'en filigrane dans ses oeuvres conomiques publies au sicle dernier. Le texte qui dveloppait compltement ses conceptions sur la vie amoureuse d'une socit idale ne fut dcouvert qu'en 1966 aux Archives Nationales par Simone Debout ! Ses << disciples >>, incapables de comprendre cette pense, l'avaient censur.

La pense de Charles Fourier a eu une influence considrable souvent mconnue soit directement : (Marx, Engels, William Morris, August Bebel), soit indirectement par l'intermdiaire d'Engels, (Reich, les fministes contemporaines, etc.). Mentionnons parmi d'innombrables documents une thse soutenue en 1903 la Facult de Droit de Lyon et significativement intitule Le Fminisme d'aprs la doctrine socialiste de Charles Fourier.

La clbre militante lesbienne Genevive Pastre insiste sur une position (qu'elle dveloppe dans son livre Le Bien-Aimer) et qui est celle de Fourier: l'amour saphique est une leon d'amour pour tous les humains. Marie-Jo Bonnet le remarque aussi.

On a parfois parl de ce profil aussi propos de Choderlos de Laclos. L'identification de Laclos la marquise de Merteuil semble vidente. Il n'est pas indiffrent de savoir que, prcisment, Laclos a crit un texte fministe (Des femmes et de leur ducation) mais qui, comme Marie-Jo Bonnet l'a bien montr, reste prisonnier d'une vision libertine de la femme, libre sexuellement et de commerce intellectuel agrable, certes, mais ni mancipe ni gale.

Mais comment peut-on tre lesbien ?

On sait que le profil sexuel, affectif, culturel des humains est pour l'essentiel constitu socialement par la famille, l'environnement, le mode de vie, comme d'ailleurs l'essentiel de la personnalit. En fait nous touchons la dfinition mme de l'tre humain. Ceci est mme vrai en grande partie pour la morphologie (Gauguin l'avait remarqu dans Noa Noa, avant August Bebel et les fministes contemporaines).

Divers auteurs (et auteures) se sont intresss la gense de ce type d'hommes longtemps trs minoritaires. Il s'agit de garons qui ont t levs en milieu de tradition libertaire, qui ont rencontr l'adolescence une amie de forte personnalit, ou qui ont t levs en milieu fminin. Dans ce dernier cas, on a souvent un profil homosexuel.

Le cas de Fourier est trs clair : adolescent, dans le contexte du mouvement des Lumires, il s'est totalement investi dans le projet rvolu-tionnaire. Puis, du, il s'est isol en pleine contre- rvolution pour concevoir l'organisation humaine idale.

Pour luard, il est vident que sa dcouverte de la femme en la personne de Gala a jou un rle dterminant. Dans l'univers particulier d'un sanatorium, une jeune fille trangre, libre, cultive. Complice et gale. Une vritable amie avec qui avoir de riches changes. Au dbut du sicle, de telles jeunes filles taient quasi-inexistantes en France. De plus Paul tait d'une famille de tradition ouvrire de banlieue avec un pre sympathisant socialiste comme il tait habituel l'poque dans ce milieu.

Ayant assum tous les alas de ce sicle tragique rest trs puritain malgr certaines fausses apparences, Paul luard a ainsi vcu dans sa sensibilit profonde, physiquement, affectivement, une forme suprieure de sensibilit amoureuse qui fut celle des grands rvolutionnaires et utopistes de l'amour, Charles Fourier en premier.

Dj dans cette fameuse rponse au questionnaire de 1922 (<< faire l'amour assis, femme cheval >>) qu'on cite habituellement au titre de simple gaudriole se trouve, malgr le triste jeu oblig qui rduit tout l'amour une position parmi les 32 (ou les 101 suivant les auteurs), une vision galitaire qui fait de cet acte un des moments de la communication. Mme un tel choix est porteur de sens comme d'ailleurs le montrait une clbre affiche hippie ou encore l'exprime la figuration indienne de l'amour dieu/desse Shiva/Shakti.

On reste stupfait de l'unit profonde de sensibilit qui s'exprime dans les crits, toujours potiques, de Paul luard de ses premierscrits de Clavadel ceux de l'aprs-guerre.

luard ne << prend >> pas une femme, une amie qui se << donnerait >> ou lui << accorderait ses faveurs >> comme l'a crit un auteur clbre propos de la grande Lise Deharme. luard aime et ne consomme pas l'autre. Il aime une autre gale, semblable et diffrente, il l'aime heureuse, dans SES dsirs, mme pour d'autres..

Dans un entretien de 1982, Leonor Fini rapporte qu'<< luard avait horreur de la jalousie - il disait qu'il fallait partager ses amantes et ses amants avec des amis...>>.

Ayant su se librer du terrible dualisme judo-chrtien dont souffrent toujours tragiquement les femmes et aussi les hommes de notre civilisation, il ne dissocie jamais les jeux de l'amour physique, dont il assume la beaut, des sentiments qu'ils expriment. On a parfois parl tort de la << pudeur >> d'luard. Il s'agit d'un malentendu. On sait que les sexologues considrent souvent la pudeur et la jalousie comme des nvroses d'origine sociale. En fait, luard n'tait pas seulement dionysien mais dionysiaque. Pour lui les gestes, les jeux de l'amour sont beaux et conduisent l'emploi de beaux termes l'oppos de la paillardise scatologique qui fait partie du systme puritain. Donc si luard refuse l'emploi de mots vulgaires et orduriers pour l'amour physique, ce n'est pas par pudeur, au contraire.

Remarquons que souvent la transgression rotique des valeurs bourgeoises prne par les surralistes a conduit naturellement dvelopper pour l'essentiel une rotique de contenu idologique bourgeois. En librant l'inconscient, les surralistes ont libr ce qu'y avaient inscrit la famille, la socit...

L'oeuvre de Wilhelm Reich, ce grand rvolutionnaire marxiste de la sexualit n'a sans doute pas t connue d'luard bien que son ami, le graveur Albert Flocon (de son vrai nom Albert Menzel) ait t psychanalys par Reich lorsqu'il tait au Bauhaus comme il nous l'a personnellement confi.

Il convient de parler un peu de la personnalit de Gala.

La << Belle poque >> ne supportait pas l'ide d'une femme libre. Elle ne pouvait tre qu'une prostitue ou une demi-mondaine, en un mot une gourgandine. Qu'on songe aux pamphlets orduriers, aux articles de la presse scandales suscits par la belle et naturelle idylle (adultrine !) entre Marie Curie et Paul Langevin !

Gala fait partie de ces grandes trangres qui ont jou un rle culturel si important en France (Marie Curie, Gala, Nathalie Clifford- Barney, Elsa Triolet...), les femmes franaises ayant pour la plupart t conditionnes ou brises par le systme patriarcal dominant.

Il est intressant de voir combien Gala tait dteste par la plupart de ceux qui l'entouraient. Elle drangeait. Il ne faut pas l'idaliser, mais comprendre combien il tait difficile pour une femme de mener une vie mancipe cette poque et il est vrai qu'elle fut parfois pre, brutale. Quelques uns, rares, ont compris et admir sa libert. Je songe ce propos au tmoignage sensible et pertinent d'Henri Pastoureau qui a frquent Dal et Gala en 1933/1934.

La relation d'luard l'amiti est exemplaire.

Il faudrait insister ce propos sur l'amiti de Picasso et d'luard, et ce deux niveaux.

Jamais peut tre un pote n'aura su dire de manire si vivante, si profonde, si mouvante, son amiti pour un peintre. Picasso bon matre de la libert est un des plus beaux textes jamais crit sur et pour un ami.

Mais de plus alors que les illusions staliniennes faisaient des ravages dans le monde entier chez les humains pris de justice, de paix, de progrs l'oeuvre de Picasso ne s'inscrit pas prcisment dans les canons du << ralisme socialiste >> jdanovien.

Combien de rvolutionnaires, lucides sur l'imposture stalinienne avant guerre, ont cru que, le nazisme cras (et il faut rappeler que l'crasement de l'hitlrisme fut ralis pour l'essentiel par l'Arme Rouge), enfin le vrai socialisme serait bti. On sait que maintenant nombre d'historiens datent la contre-rvolution sovitique de la monte au pouvoir de Staline et non de 1989, comme la contre- rvolution franaise fut l'Empire, et pas Waterloo.

La correspondance trs mouvante de Paul luard et de Jo Bousquet, l'immobilis la chambre close de Carcassonne, vient encore nous montrer que pour Paul luard, la vritable relation amicale, altruiste, tait constitutive de sa personnalit.

Il est bien connu qu'un tel profil rend fragile, vulnrable. Et en effet les aspirations de Paul luard se sont heurtes aux calculs, aux incomprhensions. Comment cette poque concevoir une ide de l'amour aussi haute ? Autour de Paul luard on n'avait pas su dpasser jalousie, couple ferm, adultre bourgeois, calculs sordides.

C'est une souffrance que connaissent nombre de vrais rvolutionnaires.
<< La barque de l'amour s'est brise contre la vie courante. >> crivit Maakovsky en 1930 avant de disparatre volontairement. Paul luard, lui, s'enfuit en 1924 dans un priple autour du monde aprs avoir crit le pome Giorgio de Chirico qui n'est PAS un pome sur l'œuvre de Chirico...

On sait que la grande rvolution scientifique et technique informationnelle dont nous vivons le dbut conduit nombre d'historiens, sociologues, etc. considrer les utopies de Fourier comme devenant ralistes, et peut-tre donc ses valeurs amoureuses. D'ailleurs regardons autour de nous les transformations profondes dont Georges Duby signale sans cesse l'importance historique.

Ainsi la grande figure de Paul luard nous apparat-elle aujourd'hui comme un modle pour les hommes de demain, lorsqu'ils sauront aimer, lorsque l'humanit sortira de la barbarie..

Et je conclurai mon expos par ces quatre vers qui disent tout :


Nous n'irons pas au but un par un mais par deux
Nous connaissant par deux nous nous connatrons tous
Nous nous aimerons tous et nos enfants riront
De la lgende noire o pleure un solitaire."

Grard VERROUST
Universit Paris VIII
Colloque International De Nice
Paul luard a cent ans
Nice, 22-23-24 janvier 1996

Bibliographie :

de BEAUVOIR Simone - Le Deuxime sexe - Gallimard, Paris, 1959.
BEBEL August - La Femme et le Socialisme (1879) - Dietz Verlag, Berlin, 1964.
BELOTTI Elena Gianini - Du ct des petites filles - des Femmes, Paris, 1973.
BENAYOUN Robert - rotique du surralisme - J.J. Pauvert, Paris, 1961.
BONNET Marie-Jo - Les relations amoureuses entre les femmes - Odile Jacob, Paris, 1995.
CHRISTIAN Harry - The Making of Anti-sexist Men - Routledge, London, 1994.
COUPRY Franois - Je suis lesbien - Balland, Paris, 1978.
DESSIGNOLLE E. - Le Fminisme d'aprs la doctrine socialiste de Charles Fourier (Thse) - Storck, Lyon 1903.
LUARD Paul - Œuvres compltes - Gallimard (La Plade), Paris, 1968.
LUARD Paul - Lettres Gala - Gallimard, Paris, 1984.
LUARD Paul - Lettres Jo Bousquet - EFR, Paris, 1973.
ENGELS Friedrich - L'Origine de la famille, de la proprit prive et de l'tat - ditions Sociales, Paris, 1954.
FALCONNET Georges & LEFAUCHEUR Nadine - La fabrication des mles - Seuil, Paris, 1979.
FINI Leonor in luard et ses amis peintres - Centre Georges Pompidou, Paris, 1983. p.118.
FOURIER Charles - Le Nouveau monde amoureux - Anthropos, Paris 1967.
FOURIER Charles - Tableau analytique du cocuage - Le Daily-Bul, La Louvire, 1987.
GATEAU Jean-Charles - Paul luard ou le frre voyant - Laffont, Paris, 1988.
de LACLOS Choderlos - Œuvres compltes - Gallimard (La Plade), Paris, 1979
LASCAULT Gilbert - Figures, dfigures -U.G.E., Paris, 1977.
MILLETT Kate - Sexual Politics - Doubleday, New York, 1969.
PASTOUREAU Henri - Soires chez Gala en 1933 et 1934 in Pleine Marge no6, Paris, 11/87.
PASTRE Genevive - Le Bien Aimer - Les Octaviennes, Paris, 1994.
VERROUST Grard - La Rvolution informationnelle du XXme sicle - Athnes, European Philosophy Conference, 1985.
VIEUILLE Chantal - Gala - Favre, Lausanne, 1988.
[Collectif] - Les hommes contre le sexisme (Colloque ENS) in Les Temps Modernes no462, Paris, 01/85.

Annexe :

 

<< tait-ce un homme qui marchait devant moi ? Chez ces peuplades nues, la diffrence entre les sexes est bien moins vidente que dans nos climats. Nous accentuons la faiblesse de la femme en lui
pargnant les fatigues, c'est dire les occasions de dveloppement, et nous la modelons d'aprs un idal menteur de gracilit. Tahiti, l'air de la fort ou de la mer fortifie tous les poumons, largit toutes les paules, toutes les hanches, et les graviers de la plage ainsi que les rayons du soleil n'pargnent
pas plus les femmes que les hommes. Elles font les mmes travaux que ceux-ci, ils ont l'indolence de celles-l : quelque chose de viril est en elles, et en eux quelque chose de fminin. Cette ressemblance des deux sexes facilite leurs relations, que laisse parfaitement pures la nudit perptuelle, en liminant des mœurs toute ide d'inconnu, de privilges mystrieux, de hasards ou de larcins heureux - toute cette livre sadique, toutes ces couleurs honteuses et furtives de l'amour chez les civiliss. >>



PAUL GAUGUIN (Noa Noa)
Noa)

 

 
 

 

 



accueil

Tout et Rien sur Sappho de Lesbos

bibliothèque lesbienne par auteurs

musée lesbien

sexualité et saphisme. Ici dessin d'Ange et Damnation

page suivante

 

Bibliosapphisme :

- index des auteurs anciens

- bibliosapphisme des XVI au XVIIIe s.

- bibliosapphisme à partir du XIXe siècle

Bibliographie :
Voir plus haut.

Liens lesbiens :

www.penelopes.org/archives/pages/docu/carrles/eluard.htm

 

 

www.saphisme.com
Page entoilée le 28/06/2003 et mise à jour le 10/02/2008

© Copyright 1999-2010

Édition sur le net :

- des traducteurs et commentateurs francophones de Sappho de Lesbos
- de textes littéraires ou scientifiques qualifiés de lesbiens par abus de langage
- d'une iconographie et d'une pinacothque dnommes pompeusement "muse lesbien"

par passion livresque, sapphique, lesbienne, littéraire et pour tuer le temps.